Les Révélateurs de Sagesse

Fabriquer des remèdes avec les fruits de la ruche

Depuis 2017, un petit groupe de recherche composé de membres du réseau BeeWisdom, se réunit régulièrement au Portugal pour réaliser des préparations fort particulières, que nous appelons les Révélateurs de Sagesse.

La procédure de réalisation s’inspire du protocole élaboré par Witold Ehrler, homéopathe allemand, auteur et pionnier du groupe de recherche « homéopathie C4 ».

La réalisation des révélateurs est une véritable cérémonie, d’une durée de plusieurs heures, étalée sur un ou deux jour(s).

Nous choisissons une des substances de la ruche et nous extrayons son essence et ses attributs grâce à un procédé particulier (décrit ci-dessous).

À la fin de la cérémonie les participants sont invités, s’ils le souhaitent, à ingérer une dose de la préparation réalisée, de la puissance de dilution de son choix.

Nous nous regroupons ensuite régulièrement pour échanger sur les effets que nous observons dans notre vie suite à l’ingestion du Révélateur. Généralement, nous continuons les prises régulières à des taux de dilution de plus en plus élevés, pendant plusieurs mois après la cérémonie.

Jusqu’à présent, notre groupe a créé et testé les Révélateurs de Sagesse de la Cire, la Propolis, le Pollen, le Venin, la Reine-abeille et le Mâle-abeille.

Les Révélateurs de Sagesse sont de puissantes substances. Une seule prise peut avoir des effets sur plusieurs semaines, plusieurs mois, ou plus… Comme en homéopathie, la préparation finale ne contient plus aucune molécule de l’élément primaire. Il contient ses informations, qui ont été sublimées et amplifiées par le processus de dilution.

Les Révélateurs de Sagesse ne sont pas des médicaments, leur rôle n’est pas de traiter les symptômes. Ce sont plutôt des sorte d’enseignants. Ils guident notre conscience sur notre chemin d’apprentissage et de guérison.

Le Révélateur de la Cire, par exemple, nous offre la possibilité d’intégrer dans notre vie les qualités de la cire d’abeille: il nous enseigne comment allier structure, géométrie sacrée et flexibilité.

Le Révélateur de la Propolis nous apprends à augmenter notre discernement du soi et du non-soi, que ce soit au niveau physique ou énergétique. Il nous aide à contrôler le flot d’informations entrant et sortant de notre corps énergétique et à nous protéger d’influences nuisibles.

Procédé de réalisation

Les révélateurs sont créés en deux phases de dilution : la trituration et la potentisation.

Annelieke en peine trituration

La phase de trituration consiste à broyer la substance primaire (par exemple la cire ou la propolis) à l’aide d’un medium neutre (nous utilisons généralement du lactose en poudre), avec un pilon, dans un mortier.

La trituration est un procédé alchimique, au cours duquel sont extraites les forces déviques de la substance primaire. Le mortier est un utérus, un calice féminin, dans lequel le pilon, à forme et à énergie phallique, insuffle l’étincelle créatrice. La friction des principes féminins et masculins donne naissance au Révélateur de Sagesse.

La rotation répétitive et rythmique du pilon dans le mortier ouvre une série de portails énergétiques qui invite l’expérimentateur à visiter les différentes facettes de l’élément trituré.

Niveaux de trituration (la lettre T réfère à Trituration) :

T0 – Substance primaire
T1 – Niveau physiologique (corps physique)
T2 – Niveau astral (sensations, émotions…)
T3 – Niveau mental (intelligence mentale, illusions, jugements…)
T4 – Niveau de l’âme (inspiration, cocréation, destin, synchronicités…)
T5 – Niveau collectif (groupes, communautés, humanité, karma, histoire)
T6 – Niveau planétaire (niveau global de Gaïa et de tous ses habitants)
T7 – Niveau des divinités (dieux et déesses, maîtres ascensionnés, anges…)
T8 – Niveau divin

À chaque étape de trituration, nous explorons différentes qualités de l’élément. C’est un voyage à travers les différentes couches de son aura, du physique au spirituel.

Jusqu’à présent, notre groupe de recherche, a mené tous les Révélateurs de Sagesse au niveau planétaire (T6).

Mortier et pilon

La deuxième phase de dilution est la phase de potentisation.

La potentisation peut être démarrée à partir de n’importe quel niveau de trituration (de T1 à T8). La poudre est diluée dans de l’eau, qui devient le vecteur d’information.

La potentisation consiste à augmenter la puissance de la préparation en le percutant contre la paume de la main ou un objet à surface souple.

La percussion permet à la préparation d’augmenter en force et en résilience.

Les effets et propriétés des révélateurs varient selon le niveau de potentisation atteint. Voici les différents niveaux de potentisation auxquels nous avons menés nos révélateurs (la lettre P réfère à Potentisation):

P42 – Effet doux, plus direct, et à plus court terme;
P222 – Effet plus fort, plus profond et à plus long terme;
P1212 – Effet à plus long terme.

Les nombres ont été choisis de manière intuitive, guidé par l’affinité de la Déva des abeilles avec le chiffre 6 (4+2=6, 2+2+2=6, 1+2+1+2=6).

La mallette de nos Révélateurs

Pour en savoir plus sur le mouvement de recherche « homéopathie C4 » (en anglais uniquement à ce jour):

– The Trituration Handbook, into the heart of homeopathy, Anneke Hogeland et Judy Schriebman, 2008, HomeopathyWest.

-Article d’Alize Timmerman, de l’Institut Hahnemann des Pays-Bas : www.hahnemanninstituut.nl/1/92/introduction-c4